THEOLOGIE CATHOLIQUE.16 fiches gratuites à télécharger. l'essentiel de la THEOLOGIE DOGMATIQUE



   H e r m é n e u t i q u e
                        T h é o l o g i q u e


                                                                                                                                                                
           Thèse 2 – Le Magistère   

                                                                                                                                                         

télécharger Fiche gratuite (pdf)

   

   
 

     Comment l’enseignement du Magistère de l’Eglise s’articule-t-il avec le « Dépôt sacré » de la Foi : l’Ecriture et la Tradition ? Le Magistère seul interprète authentiquement (i.e. avec l’autorité du Christ) la Parole de Dieu, c'est-à-dire ce Dépôt sacré. Cependant, il n’est pas au-dessus de la Parole de Dieu, mais à son service. Il écoute, garde puis expose cette Parole de Dieu (DV 10). C’est Dieu Lui-même qui a voulu la médiation du Magistère pour se révéler modo humano à l’humanité (et non modo divino) : c’est en effet le seul mode de Révélation qui respecte la foi comme libre adhésion.

      L’Esprit Saint confirme alors dans le cœur des fidèles la Révélation reçue du Magistère. Cette attestation ‘suave’ de l’Esprit – qui n’offusque en rien la liberté des croyants – s’appelle le Sensus Fidei : indéfectibilité du Peuple de Dieu dans la vraie foi (LG 12 : « l’ensemble des fidèles, qui ont l’onction qui vient du Saint (1 Jn 2,20), ne peut se tromper dans la foi »). Il est une capacité donné au croyant par l’Esprit de percevoir intérieurement la vérité de la foi, et de discerner ce qui lui serait contraire (DV 8 : « intelligence intérieure des choses spirituelles »). Il est formé par l’Esprit Saint dans le cœur des fidèles par la prédication magistérielle (1), et par une action interne et immédiate dans ces cœurs (2). Il confère dès lors une perspicacité intuitive au fidèle. Il est guidé par le Magistère qui le confirme, l’alimente, le fait fructifier, le démontre… mais qui doit l’écouter également pour appuyer ses affirmations.


      Quels sont les différents exercices du Magistère du Pape et des Evêques ? On peut principalement en discerner 3 formes :

  1 - le Magistère extraordinaire ou « solennel ». (Il est universel, ce qui signifie également définitif, et donc infaillible) : il contient les vérités divinement révélées (c'est-à-dire formellement révélées dans la Parole de Dieu), telles qu’on les trouve exprimées dans les credo, dogmes christologiques ou mariaux et autres vérités essentielles de foi et de mœurs... Ce magistère est dit « solennel » car il s'exerce essentiellement dans les conciles généraux ou œcuméniques, accidentellement dans les promulgations dogmatiques (ex cathedra) dont le pape prend l'initiative après consultation des évêques. Ce magistère appelle de la part des fidèles la Fidei Obsequio, adhésion de foi théologale (c'est-à-dire une soumission et foi due à Dieu Lui-même).

 

  2 - le Magistère universel ordinaire (Encycliques, exhortations, etc…). L’enseignement qu’il contient est lui aussi définitif et engage l’infaillibilité, mais il n’est pas solennel. Les vérités qu’il contient ont un lien organique direct avec les vérités de foi divinement révélées - Il appelle la Religiosum voluntatis et intellectus obsequium, une soumission de l’intelligence et de la volonté à l’enseignement du Saint Père.

 

  3 - Le Magistère authentique (non infaillible ni parfois définitif), qui s'exerce dans les actes quotidien du Saint-Siège (catéchèses, etc...) ou dans l'enseignement diocésain de l'épiscopat universel en communion avec le pape. Il appelle le Religioso animi obsequio, le plus souvent une obéissance filiale à son évêque, ou au pape.

 

      Quels sont les rapports qu’entretiennent la théologie et le Magistère ? Ils partagent d’abord nombres d’éléments communs : une même origine - la Parole de Dieu - et une même fin, pastorale et missionnaire. Cependant, ils ont des fonctions diverses (au Magistère revient la proclamation authentique du message chrétien, une responsabilité doctrinale), une autorité diverse (fondée d’abord sur un charisme (sacrement de l’Ordre) et une fonction juridique pour le Magistère / fondée sur une compétence intellectuelle pour le théologien).